La grande galerie

Le Ventoux

Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. C’est en général la seule explication qui nous reste lorsque, après avoir soutenu une position contre vents et marées… nous nous retrouvons dans l’obligation d’en soutenir une autre.

En fait, en termes de galerie photo, je cherchais une présentation sobre, simple et performante. Après de pourtant nombreuses recherches, j’avais retenu Coppermine Gallery, ce que j’expliquais précédemment. Coppermine m’avait séduit par ses nombreuses possibilités. Mais, à l’usage, je regrettais sa présentation un peu fouillis malgré les nombreuses tentatives pour lui trouver un habillage (skin) de qualité. Alors, je continuais à chercher tout en ayant mis en place Coppermine malgré tout.

Et puis je suis tombé sur cet article de Lucas Janin : « A la recherche d’un blogphoto« . Son article aborde la même recherche, Coppermine, Gallery… et se termine par le choix de Exhibit Engine. Tiens ? Jamais entendu parler. Je me rue alors sur la galerie mise en place par ce monsieur et y trouve exactement l’ergonomie que je recherche. Il ne me reste plus à foncer sur le site de l’éditeur de ce logiciel gratuit, l’installer sur mon site et… le prendre en main.

Avis à ceux qui ne maîtrisent ni l’anglais, ni les outils PHP/MySQL, ni les termes relevant de la gestion de photos en ligne : passez votre chemin. L’éditeur a tout simplement oublié de faire la documentation de son produit. Alors il faut passer en revue tous les menus (et ils sont nombreux) pour comprendre le paramétrage et les principes de fonctionnement de cet outil. Mais cela vaut vraiment le coup. Si un lecteur souhaite de l’aide, qu’il n’hésite pas à m’écrire.

Les photos sont regroupées en galeries, elles-même regroupées en groupes de galeries. Dans chaque galerie, les photos sont visualisables en plusieurs formats (voir la liste déroulante en dessous et à gauche de chaque photo) de façon à s’adapter à la taille de l’écran du visiteur. Un clic sur la photo et on passe à la suivante. Le site peut être multilingue (mais je ne l’ai pas implémenté) et gère les balises META pour chaque photo, permettant ainsi une bonne indexation dans les moteurs de recherche (précision donnée pour les initiés !).

Un mot de passe en haut à droite permet de donner l’accès à des galeries privées (pour la famille, par exemple). En entrant le mot de passe (et en faisant Entrée) seules les galeries privées apparaissent. En effaçant le mot de passe (et en faisant Entrée) on revient à la galerie publique.

La Grande Galerie est donc désormais animée par Exhibit Engine… (jusqu’à son prochain changement ? Tttt… quelle mauvaise langue ! ) et sous une nouvelle URL : http://galerie.malaussena.org.

Que la force soit avec toi

Ce soir, je pense à toi, Emmanuelle. Toi qui traverses cette terrible épreuve en plein envol.

Voilà. Pendant 40 ans nous vivons sans savoir pourquoi, sur une trajectoire qui semble dessinée d’avance. Peut-être l’enfance a-t-elle connu quelques difficultés ? Mais maintenant, nous croyons y être « arrivé ». Ça y est. On a eu raison de s’accrocher. Nous sommes heu-reux.

Et pourquoi ? Parce que nous croyons y être pour quelque chose. Nous sommes persuadés que c’est la juste récompense de nos efforts, de notre travail, etc… Et nous finissons par croire que c’est dé-fi-ni-tif. Et là, nous sommes déjà en train de nous « planter » en beauté ! Perdus dans cette recherche incessante de ce que nous aimons et cette fuite, tout aussi incessante, de ce que nous n’aimons pas… nous devenons prisionners de ce que nous aimons, tels des moucherons la nuit autour du réverbère. Que reste-t-il, le matin, quand les lumières s’éteignent ?

Que tenons-nous entre les mains ? Du sable qui nous file entre les doigts. Nous imaginons que le temps passe parce que nous nous imaginons assis sur la berge de la rivière à regarder l’eau couler… mais l’eau, c’est nous ! Le sable, c’est nous. Nous sommes le sablier. Et depuis la naissance, nous mourons.

Telle l’eau de la rivière, nous traversons des zones de rapides, de remous, et des zones plus calmes. Lorsque c’est calme, nous pensons : c’est bon ! J’y suis arrivé ! Sans voir que, 200 mètres plus loin, nous attendent de nouvelles cascades dans lesquelles nous serons secoués, éprouvés… jusqu’à la prochaine accalmie.

Si la goutte d’eau s’attache aux zones calmes et redoute les zones troublées, elle est condamnée à souffrir. Souffrir aussi bien dans les zones troublées, bien sûr, mais aussi dans les zones calmes si elle se met à craindre la fin de l’accalmie.

La goutte d’eau heureuse, sera la goutte d’eau « folle ». Folle parce qu’elle aimera aussi bien les zones calmes et les zones troubles. Folle parce qu’elle ne se débattra pas lorsque les rapides arriveront ; elle y plongera aussi bien qu’elle se laisse porter dans les zones calmes.

Je sais combien ces propos sont inécoutables pour celui « qui va bien ». Quand tout va bien, pourquoi se prendre la tête ? Je sais. Mais nous croyons maîtriser les conditions de notre bonheur, alors que nous avons rendu ce même bonheur totalement dépendant des conditions extérieures. Par conséquent, selon chacun, je suis heureux si j’ai de l’argent, une jolie femme (ou un bel homme), la santé, des enfants, une promotion, un lecteur MP3 (!), etc… de ce fait, je me condamne immédiatement à la souffrance lorsqu’une de ces conditions n’est pas remplie.

Emmanuelle, ose cette « folie » de ne pas te retourner. Ne pas t’accrocher à ce qui n’est plus. La Vie, c’est ce qui EST à chaque seconde. C’est tout.

Comme dit Maître Yoda : « Fais le vide en toi et sois présente à ce que tu fais, chaque seconde » .

Que la Force soit avec toi.

Une galerie photo

Après bien des hésitations sur la forme, j’ai fini par mettre en ligne une galerie photo à l’aide du script PHP/MySQL Coppermine.

Cette galerie rassemble des photos publiques, accessibles à tous en cliquant sur le lien situé en haut de page de ce blog : La Grande Galerie (voir nouvel article sur la nouvelle galerie).

Pour les utilisateurs enregistrés, sont accessibles des photos de famille et des photos dont je n’ai pas les droits pour les publier sur internet.

Pour s’identifier, ou s’inscrire pour ceux qui le souhaitent, il suffit de passer la souris sur l’onglet ‘@’ et faire ainsi apparaître un sous-menu.

Bien entendu, toute demande d’inscription devra être validée par votre serviteur afin d’éviter tout abus.

Cette galerie permet de naviguer dans plusieurs catégories et albums. Une fois l’album choisi, son contenu apparaît sous forme de vignettes (éventuellement sur plusieurs pages, ce qui est indiqué en bas à droite). Lorsqu’on clique sur une vignette, la photo apparaît dans une taille intermédiaire, accompagné de sa légende et d’autres informations.

A ce stade, vous pouvez passer d’une photo à l’autre au sein de l’album, voire demander un diaporama. Pour les utilisateurs enregistrés, vous pouvez utiliser éventuellement l’une de ces photos pour envoyer une carte électronique en cliquant sur l’icône « enveloppe ».

Tout visiteur peut commenter, voire « noter » chaque photo.

N’hésitez pas et bonne visite !