De la légèreté du « Je ne sais pas »

Tant de questions posées
Tant de livres lus
Tant d’entretiens obtenus
Avec ceux dont j’étais persuadé qu’ils savaient

Tant de prétention
Tant de vague à l’âme
Tant d’exercices
Et tant de moments où je croyais avoir compris

Tant de fuites
Tant de temps passé
Tant de voyages
Pour chercher ce que j’espérais trouver

Et puis plus rien
Plus de questions
Plus rien à comprendre
Plus rien à trouver

Plus que « Je ne sais pas »

Comme une caresse

Comme un nuage

D’une douce légèreté